Des mamans, des futures mamans, des peut-être un jour mamans, des vies, des joies et des peines,
des copines et du soutien quand on en a besoin... un partage de tous les instants

 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'éducation sans le "non"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Crocodilette
Crocodilus agilitis digitis
avatar

Nombre de messages : 13689
Age : 37
Localisation : Tours
Date d'inscription : 12/11/2007

MessageSujet: L'éducation sans le "non"   27/4/2009, 14:11

Je suis tombée à plusieurs reprises sur les propos de parents dans la veine "éducation non violente" qui mettent un point d'honneur à ne pas utiliser le "non" dans l'éducation de leurs enfants.
J'avoue que ça me laisse perplexe. scratch Comment ça se passe concrètement ? Est-ce que pas de "non", ça signifie aussi pas d'interdits ? Comment l'éviter ? En proposant des alternatives ? Est-ce que ce n'est pas dangereux pour la suite. A l'école, au plus tard, il devra bien se confronter à ce "non". C'est comme au "ni oui ni non", si on perd on a un gage ?

Comment vous voyez les choses ? Ça vous parle ? Vous appliquez ? Ça vous paraît possible ? Vous pensez que c'est bénéfique pour l'enfant ou dangereux ? Qu'est-ce que ça peut lui apporter ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lecroco.canalblog.com
lilibel
Etna aux yeux pétillants et coeur fondant-chocolat
avatar

Nombre de messages : 8909
Age : 51
Localisation : Ardennes belges et profondes
Date d'inscription : 09/11/2007

MessageSujet: Re: L'éducation sans le "non"   27/4/2009, 14:23

En ce qui me concerne, et je parle uniquement en mon nom perso de moi, je suis contre ce genre d'éducation.

Ce n'est pas parce qu'on dit non à un enfant qu'on est forcément violent ! Le "non" fait partie des limites dont l'enfant a besoin et dont l'enfant est demandeur en fin de compte.

Je me dit que si on ne dit jamais non, l'enfant prendra tout comme pain béni et deviendra infernal/ingérable/insortable et quand il ira à l'école, il sera bien obligé d'affronter le "non" ... comment ses futurs enseignants vont-ils le gérer ? C'est la porte ouverte à n'importe quoi.

Gabriel a eu droit à un nombre incalculable de non et n'a pas l'air d'en souffrir Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sophie

avatar

Nombre de messages : 1407
Age : 38
Localisation : kaybeck!!
Date d'inscription : 10/11/2007

MessageSujet: Re: L'éducation sans le "non"   27/4/2009, 15:20

Je suis d'accord avec Lilibel

je trouve que maintenant, en éducation, il y a des modes, des courants de pensées que les mamans décident de suivre à la lettre parce que c'est bien. Il n'y a plus de demi mesure dans rien, tout est blanc ou noir. Allaiter c'est bien, mais si tu n'allaite pas 8 ans, ce n'est plus bien. Avoir un enfant c'est bien, mais si tu pète un plomb un soir et que tu le met dans sa chambre 20 minutes, malheur à toi, la santé c'est bien, mais si un soir creuvée tu ramène du mc machin enfer assuré.

Comment veux tu, avoir un goss et l'élever/l'éduquer sans lui dire non??

Jeanne, je vois bien que tu fouilles dans la poubelle, je suis contente de constater que tu es une petite fille curieuse et qui sauvera la planète de tout les déchets dans 20 ans, mais d'ici là, maman préfererait que tu referme la dite poubelle......

Jeanne petite coquine, tu as enlevé les protection pour les prises de courant et que vois-je, tu veux jouer à l'electricienne, blablabla

et puis quoi encore

déjà, ce n'est pas pour moi, je crois que j'en deviendrais folle et de plus, je crois que pour l'enfant, c'est loin d'être bon.
Comme le disais Lili, comment va réagir l'enfant lorsqu'une grosse méchante personne va oser dire non à c e goss???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Graziella
TESTEUSEDETRUKIVIBRE
avatar

Nombre de messages : 12358
Age : 41
Localisation : Courcelles / Carolo
Date d'inscription : 22/12/2007

MessageSujet: Re: L'éducation sans le "non"   27/4/2009, 15:26

Je suis dans la même optique que mes 2 coupines.

Léandre plus que Sarah (parce que pas nécessaire avec elle) se voit souvent dire non à beaucoup de choses et n'a pas l'air d'être traumatisé pour autant.
Je suis de la vieille école, je fais pour un mieux en mettant des limites parce que les enfants en ont besoin, certains même les réclament.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanessa
Nicolette et sa brouette
avatar

Nombre de messages : 11008
Age : 41
Localisation : Poulouchland
Date d'inscription : 17/11/2007

MessageSujet: Re: L'éducation sans le "non"   27/4/2009, 17:24

lilibel a écrit:
En ce qui me concerne, et je parle uniquement en mon nom perso de moi, je suis contre ce genre d'éducation.

Ce n'est pas parce qu'on dit non à un enfant qu'on est forcément violent ! Le "non" fait partie des limites dont l'enfant a besoin et dont l'enfant est demandeur en fin de compte.

Je me dit que si on ne dit jamais non, l'enfant prendra tout comme pain béni et deviendra infernal/ingérable/insortable et quand il ira à l'école, il sera bien obligé d'affronter le "non" ... comment ses futurs enseignants vont-ils le gérer ? C'est la porte ouverte à n'importe quoi.

Gabriel a eu droit à un nombre incalculable de non et n'a pas l'air d'en souffrir Wink

Ah ben tout tout tout comme toi !! Et je dirai meme, apres on ira dire que tout part de travers, ben si on ne peut plus mettre de limites à rien, ca n'a rien d'étonnant, parce que le NON est utile et necessaire !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
boreale

avatar

Nombre de messages : 6146
Age : 38
Localisation : dans le sud est :)
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: L'éducation sans le "non"   27/4/2009, 21:55

je n'ai pas encore d'enfants, mais éduquer un enfant sans lui signifier certaines limites me semble difficile et pas très futé ( la frustration est une émotion nécessaire pour une bonne structuration de la personnalité,etc )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blabliblo.canalblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'éducation sans le "non"   27/4/2009, 22:00

boreale a écrit:
je n'ai pas encore d'enfants, mais éduquer un enfant sans lui signifier certaines limites me semble difficile et pas très futé ( la frustration est une émotion nécessaire pour une bonne structuration de la personnalité,etc )

Je n'aurai pas dit mieux :) Complètement d'accord avec ça.
Revenir en haut Aller en bas
Frannou
Maman de Cap'taine Titouan, Amiral Aliaume et Mousse Solal
Maman de Cap'taine Titouan, Amiral Aliaume et Mousse Solal
avatar

Nombre de messages : 17872
Age : 44
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: L'éducation sans le "non"   27/4/2009, 22:03

Tu as vu/lu ça où Croco?
Je ne vais pas parler tout à fait pour moi, car ici, comme presque partout, on utilise le "non", mais je trouve ça très réducteur (et très erroné) d'identifier "éducation non violent" ou "snas le non" à "pas de limites", voir "pas d'éducation". Toutes les personnes qui s'intéressent à l'éducation non violente sont d'accord pour dire qu'il est hors de question de laisser faire tout et n'importe quoi aux enfants, la différence est dans la manière de poser ces fameuses limites je pense (et il est vrai peut être aussi dans la sélection des limites indiscutables et des autres).
Parce que le "non" pour le "non", ben ça n'a pas de sens selon moi. Nous utilisons le "non" en théroie pour apprendre à avoir un comportement respectueux et responsable, et il y a peut être d'autres voies pour y arriver, pourquoi penser que celles que nous utilisons (par conviction, ou peut être par habitude?) est forcément la seule unique et bonne, c'est un peu réducteur non? (je suis d'ailleurs persuadée, sans avoir d'info dans ce sens mais j'aimerais bien creuser, que d'autres société que la nôtre s'y prennent probablement autrement pour apprendre aux enfants la vie en société, avec un résultat pas forcément moins bon).

_________________
Françoise et ses mecs

Lilypie Kids Birthday tickers
Lilypie - Personal pictureLilypie Kids Birthday tickers
Lilypie Kids Birthday tickers

Pour éveiller le monde, il faut exalter la paresse. C'est que le paresseux a infiniment plus de sens métaphysique que l'agité. (Emile Cioran)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pepina
Miss cocotte
avatar

Nombre de messages : 14319
Age : 36
Localisation : Près de Brest
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: L'éducation sans le "non"   27/4/2009, 22:34

j'allais poster quelque chose mais Gabriel en a voulu autrement.
En effet je me demandais si vraiment c'est le refus du non systématique l'éducation non violente.

Moi je n'associe pas le non à la frustration. J'apprends pas à mon fils à être frustré quand je lui dis non. Pour moi la frustration qu'on engendre chez l'autre n'est pas voulue, délibérée, on fait des choses qui engendrent celle-ci chez l'autre, et j'espère en tant que parent donner les outils nécessaire à mon enfant pour apprendre à gérer cette frustration..
En revanche je lui dis non quand il ne doit pas faire quelque chose de dangereux,oui qui comme dit fran ne permet pas le bon déroulement de la vie en société. En gros pour moi le non a toujours une raison d'être donc je peux toujours dire à mon fils pourquoi c'est non. Pas forcément toujours sur le moment, mais il y a une raison. S'il est sur le point de faire quelque chose de dangereux et que je dis non, la priorité c'est qu'il arrête. Une fois hors de danger on peut discuter des raisons du non.

_________________
Lilypie Kids Birthday tickers

Lilypie Fourth Birthday tickers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chezpepina.canalblog.com
Frannou
Maman de Cap'taine Titouan, Amiral Aliaume et Mousse Solal
Maman de Cap'taine Titouan, Amiral Aliaume et Mousse Solal
avatar

Nombre de messages : 17872
Age : 44
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: L'éducation sans le "non"   27/4/2009, 22:37

pepina a écrit:
S'il est sur le point de faire quelque chose de dangereux et que je dis non, la priorité c'est qu'il arrête. Une fois hors de danger on peut discuter des raisons du non.

en CNV, ça s'appelle "l'usage sécuritaire de la force" Wink

_________________
Françoise et ses mecs

Lilypie Kids Birthday tickers
Lilypie - Personal pictureLilypie Kids Birthday tickers
Lilypie Kids Birthday tickers

Pour éveiller le monde, il faut exalter la paresse. C'est que le paresseux a infiniment plus de sens métaphysique que l'agité. (Emile Cioran)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pepina
Miss cocotte
avatar

Nombre de messages : 14319
Age : 36
Localisation : Près de Brest
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: L'éducation sans le "non"   27/4/2009, 22:39

françoise1973 a écrit:
pepina a écrit:
S'il est sur le point de faire quelque chose de dangereux et que je dis non, la priorité c'est qu'il arrête. Une fois hors de danger on peut discuter des raisons du non.

en CNV, ça s'appelle "l'usage sécuritaire de la force" Wink

dit comme ça je me sens un peu sarkozyste... affraid

_________________
Lilypie Kids Birthday tickers

Lilypie Fourth Birthday tickers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chezpepina.canalblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'éducation sans le "non"   27/4/2009, 22:43

Oui mais par exemple, si ton enfant se met en colère et te tape/te griffe (je prends un exemple extrème hein, mais c'est pour illustrer), tu fais quoi en premier, tu lui dis "non, tu n'as pas le droit de taper papa-maman" puis "si qque chose ne va pas, explique-moi au lieu de taper", ou tu dis directement "explique-moi ce qui ne va pas"?
Revenir en haut Aller en bas
pepina
Miss cocotte
avatar

Nombre de messages : 14319
Age : 36
Localisation : Près de Brest
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: L'éducation sans le "non"   27/4/2009, 22:49

Inox a écrit:
Oui mais par exemple, si ton enfant se met en colère et te tape/te griffe (je prends un exemple extrème hein, mais c'est pour illustrer), tu fais quoi en premier, tu lui dis "non, tu n'as pas le droit de taper papa-maman" puis "si qque chose ne va pas, explique-moi au lieu de taper", ou tu dis directement "explique-moi ce qui ne va pas"?


ça dépend de l'âge. j'ai entendu une psy dans les maternelles dire un truc interessant sur la violence chez les enfants, quand tu leur demande de te dire ce qui va pas, s'ils sont trop petits c'est pas forcémment pertinent, parce que lui ne sait ptet pas que quelque chose l'affect, il tape parce qu'il a l'habitude de s'exprimer avec son corps, mais verbaliser c'est plus dur.
nous même on a du mal à verbaliser nos émotions, nos douleurs.

sinon je dirais de ne pas taper parce que ça fait mal. Et qu'on ne fait pas mal.
c'est pas une question d'avoir le droit ou pas. On n'inflige pas de douleur à l'autre, ni à soi si possible d'ailleurs.

_________________
Lilypie Kids Birthday tickers

Lilypie Fourth Birthday tickers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chezpepina.canalblog.com
boreale

avatar

Nombre de messages : 6146
Age : 38
Localisation : dans le sud est :)
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: L'éducation sans le "non"   27/4/2009, 23:22

pepina a écrit:

Moi je n'associe pas le non à la frustration. J'apprends pas à mon fils à être frustré quand je lui dis non. $
non ( ) mais la "frustration" a un sens large.

Même si ton "non" il est dans un but de protection en cas de danger ou autre, c'est un non quand même , et donc ça pose une limite.
Bref y'a forcément "frustration" , mais pas une frustration forcément négative ou douloureuse ou mal vécue ou que sais-je. Bref le mot "frustration" n'est pas à prendre négativement.
Et d'ailleurs je ne vois pas dans quelle situation on pourrait dire "non" à un enfant dans l'unique but de lui poser des limites "gratuites" ( à part être sadique ? ) , un "non" à priori c'est toujours ( ou ça devrait l'être ) dans un but de protection , de bon sens , etc, donc dans le cadre que tu exposes Wink
Bref ...

La "frustration" c'est tout ces moments où l'enfant sent une limite ( dans le but d'un respect de son bien-être ou celui de ses pairs ), ou qu'il comprend qu'il doit parfois attendre pour avoir quelque chose, ou qu'il doit parfois chercher des stratégies pour arriver finalement à son but ( c'est ce qui génère et exerce en grande partie la pensée et l'intelligence ) etc ... Bref...

le "non" est une limite , et qui dit limite dit frustration ( consciente/inconsciente, forte/faible, etc peu importe, mais symboliquement c'est une limite, un empêchement ... )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blabliblo.canalblog.com
Abi

avatar

Nombre de messages : 13233
Age : 43
Localisation : haute normandie
Date d'inscription : 09/11/2007

MessageSujet: Re: L'éducation sans le "non"   28/4/2009, 01:03

Quand j'ai lu ce topic la première fois, je me suis dit que ne n'avais pas de scrupules à dire non pour poser les limites, que comme vous toutes je juge importantes et structurantes. Puis je me suis dit que de toute façon, Louiza le disait bien plus que moi, que comme Nils au même âge, l'histoire de Petit Ours brun qui dit non à tout ("tu ne peux pas dire oui, petit ours brun? Non, non et non !") lui plaisait plus que toute autre.

Et puis juste avant le bain, elle m'a fait une séance d'imitation (de moi je suppose) en train de dire non en agitant l'index: non, maman ! et quand j'ai demandé qui disait non, elle m'a répondu "Iza" et a repris de plus belle: Non ! Attention ! (et je me suis très bien reconnue dans le miroir. C'est terrible ! ... Et elle s'est mise, aujourd'hui aussi, à secouer Nils pour le faire accélérer en lui disant "Allez, Nils !").

Bref, non n'est pas le mot tabou, mais c'est quoi au juste cet "attention" qui l'accompagne... scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
boreale

avatar

Nombre de messages : 6146
Age : 38
Localisation : dans le sud est :)
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: L'éducation sans le "non"   28/4/2009, 01:07

Abi a écrit:
elle m'a répondu "Iza"
haaan c'est mignon la façon dont elle s'appelle elle-même drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blabliblo.canalblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'éducation sans le "non"   28/4/2009, 07:47

+ 1 avec Bobo concernant son intervention sur la frustration (on a dû avoir les mêmes cours de pédopsy Bobo, c'est pas possible ).

Je suis assez mitigée avec le "Il faut justifier le pourquoi du non: tu ne me tapes pas parce que ça fait mal". Je sais que c'est un des principes de l'éducation respectueuse, mais moi j'aurai plutôt tendance à me dire, 'naturellement', que si je dis non c'est non, et que je n'ai pas à me justifier envers mes enfants.
Revenir en haut Aller en bas
Selphy
l'incarnation de l'ESPRYINSIDZEKULOTT !!!
avatar

Nombre de messages : 7362
Age : 43
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 10/11/2007

MessageSujet: Re: L'éducation sans le "non"   28/4/2009, 07:53

Je ne pense pas qu'il soit question de se justifier Inox.
Moi j'utilise aussi le non sans aucuns scrupules, par contre, j'aime bien lui dire pourquoi je dis non, qu'elle comprenne l'nterdit et le pourquoi de l'interdit. Je ne suis pas certaine qu'elle comprenne mes "non" parfois, d'où l'intérêt de l'explication. Tu me comprends ? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'éducation sans le "non"   28/4/2009, 07:58

Oui oui, je comprends tout à fait :)

Je me dis aussi que savoir expliquer le pourquoi de son non, c'est faire un travail sur soi et c'est super (par exemple, quelqu'un qui a une peur irraisonnée de la violence -au choix, moi- devra réussir à dépasser certaines choses enfouies dans sa tête pour savoir expliquer à son enfant que non, on ne tape pas/griffe pas car ça fait mal).

Mais voilà, j'crois que pour le moment Diane est trop petite pour tout comprendre (même si souvent on lui dit "non, tu ne joues pas avec le couteau car c'est dangereux" ou "non, tu ne déchires pas les pages du livre car un livre se respecte"). Elle comprend juste que je dis non, et elle nous fait ses grosses larmes de crocrodile en regardant son père
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'éducation sans le "non"   28/4/2009, 09:07

Han le "non" ici je crois que je le dis très:trop souvent affraid

En plus là, la demoiselle est dans le cap d'opposition. Le "non", elle le repette, et en use.

Je le dis simplement, sans crier, mais en etant sure de moi, et sans faillir (sinon elle s'engouffre dans la faille cette chipie!). la plus part du temps elle sait pourquoi. Sinon elle demande "poukoi maman" et là j'explique, à genoux (pour etre à sa hauteur) avec un contact physique (je lui prend le mains) et un contact des yeux (si elle me regarde pas, elle comprend pas!) et j'explique, dangereux, interdit, mal ...

Mais zero scrupules, je ne peux pas ne pas le dire, la frustration pour l'enfant certes, mais dans la vie, elle aura des nons, je prefere qu'elle comprenne maintenant que le "non" c'est aussi une limite protectrice pour elle, et pas seulement une truc pas cool.
Revenir en haut Aller en bas
Frannou
Maman de Cap'taine Titouan, Amiral Aliaume et Mousse Solal
Maman de Cap'taine Titouan, Amiral Aliaume et Mousse Solal
avatar

Nombre de messages : 17872
Age : 44
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: L'éducation sans le "non"   28/4/2009, 10:57

pepina a écrit:
françoise1973 a écrit:
pepina a écrit:
S'il est sur le point de faire quelque chose de dangereux et que je dis non, la priorité c'est qu'il arrête. Une fois hors de danger on peut discuter des raisons du non.

en CNV, ça s'appelle "l'usage sécuritaire de la force" Wink

dit comme ça je me sens un peu sarkozyste... affraid

lol! c'est pas faux (la formulation n'est guère heuresue Very Happy )

_________________
Françoise et ses mecs

Lilypie Kids Birthday tickers
Lilypie - Personal pictureLilypie Kids Birthday tickers
Lilypie Kids Birthday tickers

Pour éveiller le monde, il faut exalter la paresse. C'est que le paresseux a infiniment plus de sens métaphysique que l'agité. (Emile Cioran)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crocodilette
Crocodilus agilitis digitis
avatar

Nombre de messages : 13689
Age : 37
Localisation : Tours
Date d'inscription : 12/11/2007

MessageSujet: Re: L'éducation sans le "non"   28/4/2009, 12:02

françoise1973 a écrit:
Tu as vu/lu ça où Croco?
Je ne vais pas parler tout à fait pour moi, car ici, comme presque partout, on utilise le "non", mais je trouve ça très réducteur (et très erroné) d'identifier "éducation non violent" ou "snas le non" à "pas de limites", voir "pas d'éducation". Toutes les personnes qui s'intéressent à l'éducation non violente sont d'accord pour dire qu'il est hors de question de laisser faire tout et n'importe quoi aux enfants, la différence est dans la manière de poser ces fameuses limites je pense (et il est vrai peut être aussi dans la sélection des limites indiscutables et des autres).
Parce que le "non" pour le "non", ben ça n'a pas de sens selon moi. Nous utilisons le "non" en théroie pour apprendre à avoir un comportement respectueux et responsable, et il y a peut être d'autres voies pour y arriver, pourquoi penser que celles que nous utilisons (par conviction, ou peut être par habitude?) est forcément la seule unique et bonne, c'est un peu réducteur non? (je suis d'ailleurs persuadée, sans avoir d'info dans ce sens mais j'aimerais bien creuser, que d'autres société que la nôtre s'y prennent probablement autrement pour apprendre aux enfants la vie en société, avec un résultat pas forcément moins bon).

Bah voilà où je voulais en venir. Et attention, je n'ai pas réduit l'éducation non violente à cette non utilisation du non. J'ai juste dit que j'avais trouvé cette "théorie" dans ce contexte. Wink Et je crois aussi que les choses ne sont pas aussi manichéennes qu'on veut bien le croire. Il y a des nuances dans tout ça et je serais justement très curieuse de les comprendre.
Je me demande quelles sont les alternatives. Et quelles sont les retombées positives sur l'enfant (à part esquiver la phase du "non" systématique par effet d'imitation ).
Aujourd'hui je ne me vois pas faire sans ce "non". Je l'utilise au quotidien pour faire comprendre à Martin ce qui est permis et ce qui ne l'est pas (c'est dangereux de mettre les doigts dans la prise, on n'étale pas le chocolat partout, ton maniaque de père va péter un câble geek, on ne mange pas les graviers...)
Juste, voilà, quoi... comme toi, Fran, je m'interroge sur les autres possibilités, sur ce qui se fait ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lecroco.canalblog.com
boreale

avatar

Nombre de messages : 6146
Age : 38
Localisation : dans le sud est :)
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: L'éducation sans le "non"   28/4/2009, 16:17

Inox a écrit:
(on a dû avoir les mêmes cours de pédopsy Bobo, c'est pas possible ).
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blabliblo.canalblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'éducation sans le "non"   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'éducation sans le "non"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand l'éducation "alternative" isole...
» Comment dire non aux festivités sans paraître "chiante"
» Chaîne de mots sans la lettre "E"
» combien de temps sans "manger" ?
» La méthode " PATCHA " : lisser ses cheveux sans chaleur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Esprit de familles :: Questions d'éducation-
Sauter vers: